Vous êtes ici : AccueilActivitésComptes-rendus de matchs17/03/17 - OSGL Rugby - SGO 3 - 5 LES BRIGADES DE L'OVALIE

Un sans génie...

img_0379.jpg

Les nouveautés

17/03/17 - OSGL Rugby - SGO 3 - 5 LES BRIGADES DE L'OVALIE

Spéciale dédicace à Fabien, un extrait d'un chant de supporter de l'EAG :

"Pour donner de la voix,
Et montrer notre foi, EN AVANT !

Ecoutez ce chant qui vient du coeur ! 
Nous sommes amoureux de nos couleurs !
Le maillot de Guingamp, 
Nous l'avons dans le sang !"

Alors Fabien, bravo pour cet en-avant sur la ligne d'en-but, c'était magnifique.

La morale de ce match est assez simple : il vaut mieux être jeune et bien entraîné que vieux et plein d'alcool. Face à la maison poulaga, on a essuyé les plâtres, enfin, les bavures.

Certes on était plus fort techniquement mais quand on trottine à 2 à l'heure, ça ne suffit pas toujours. Là, ça n'a pas suffi.

Faut dire que devant, on était 8. Quand tu comptes que dans le lot, y avait Gilou et son petit accordéon qui va prochainement souffler ses 100 bougies, on était moins.

Il y a bien sûr eu quelques faits de matchs rigolos que je vais me faire un plaisir de vous raconter ici.

Je commence par moi-même parce que c'est moi qui décide par qui je commence. A un moment, alors qu'on se faisait pilonner par les lardus en survet, je prends mon courage à 2 mains et tente de faire de même sur le ballon qu'un bleu conserve illicitement au sol. La règle est simple : tu restes sur tes appuis, tu baisses la tête et tu grattouilles la gonfle en attendant le coup de sifflet salvateur de Bébert qui se devait de siffler la pénalité en notre faveur. Bébert le fait mais 1 seconde trop tard, ce qui laisse le temps aux copains du bleu pour arriver en planche et de tous les côtés sur ma gueule et aussi dans mon pauvre dos de vieille. Pénalité mais pffouuu, c'est douloureux, j'ai juré mais un peu tard que je n'irai jamais remettre la tronche là où Dumoul ne mettrait pas la b... les pieds. Sur l'action d'après, je me blesse au mollet, merci, au revoir.

J'ai aussi noté le remplacement de Dumoul par Bristol au poste de 9. Ce qui a eu pour effet immédiat de dynamiser notre jeu. Remarquez, c'est pas compliqué de dynamiser le jeu après Dumoul. On aurait fait rentrer Jacques Villeret, il est mort mais même mort, il aurait dynamisé le jeu. Et puis Bristol, il est pas avare de coups de pieds à droite à gauche, courts, profonds. Le problème est qu'il ne contrôle pas vraiment là où il veut envoyer le ballon, c'est un peu la loterie, t'as une chance sur 4 d'arriver là où va le ballon. Au début, tu cours, après tu mets un billet avec tes potes : "-20€ qu'il sera court ! -Non, moi, 20€ qu'il sera long à gauche." Y aurait même un gonze de Parions Sport qui aurait fait le déplacement. Mais Bristol, pour pas perdre la face, en sortant du terrain, il dit "-Excusez-moi pour mon coup de pied de merde !". On t'excuse Bristol, mais lequel ? On peut te faire une excuse de gros si tu veux, un package d'excuses.

On a aussi vu l'action qui, dans l'histoire moderne mais aussi ancienne du rugby, a vu le plus grand nombre de plaquages manqués. Sur le coup, le premier à foirer son plaquage, ce fut Tomate, par solidarité sans doute. Un arrière chevelu et extrêmement jeune et rapide, récupère le ballon sur un coup de pied de merde finement dosé par Bristol, il engage la marche avant puis passe Tomate, et grosso modo tous les joueurs des Sans-Génie. On comptait les vents sur le bord de la touche mais au-delà d'un certain nombre, il faut du papier, un crayon et faire de paquets de 10. Pas évident la numération sur un terrain de rugby. A l'arrivée on a pris un essai, un des 5 essais encaissés.

Dans le match, on a assez rapidement été menés 4-1 par les perdreaux mais on ne s'est pas démontés et on a réussi à recoller à 4-3. Pour finalement en prendre un cinquième, peut-être bien l'essai des plaquages oubliés, ça nous a cassé le moral, je crois que c'est à partir de là qu'on a commencé à penser à la bière qui nous attendait en bas.

Dans le groupe des gardiens de la paix (mais avant tout des hommes), il y avait quelques spécimens qui nous ont fait du tort :

Un barbu qui avait des bras épais comme la bite de Dumoul et qui a réussi à choper 2 ou 3 d'entre nous. On enviait pas sa femme les samedis soirs parce que vues les secouées qu'il nous a mis, elle doit boiter jusqu'au vendredi suivant et prendre de l'arnica, ou de l'arnicu, c'est comme vous voulez. Un moment, il a chopé Boni, il l'a secoué comme une merde, puis il l'a lâché, sans un mot d'excuse, vous voyez... Enfin la honte de la République quoi ! Boni, le pauvre, il s'est fait défoncer la pomme d'Adam, il parlait bizarrement, comme s'il avait respiré 2 bonbonnes d'hélium, c'était rigolo.

Y avait aussi un jeune que les autres limiers appelaient Yanis, et qui courait tout le temps, partout, très vite, sans jamais s'arrêter. Il était doté d'un centre de gravité très bas qui imposait de se baisser très bas pour le plaquer. Mais comme on a les lombaires fragiles, on ne se baisse pas nous, on est des seigneurs (à part Olive qui plaque aux lacets). Du coup, Yanis, il a sillonné le terrain et usé 2 paires de crampons mais pas abîmé son short.

Globalement, je soupçonne fortement Tomate d'avoir indiqué notre point faible à ses collègues : l'âge. Et les cons, ils en ont profité.

Signalons le bon goût de Yanik pour le repas d'après-match : un bœuf-carottes somptueux.

La citation du jour appartient à Sylvain Combes au sujet de Boni :

"Boni, il ressemble à O'Gara mais le talent, il l'a laissé au garage."

Bonne soirée malgré tout mais la prochaine fois, promis, on joue contre des vieux.

La bise.

Messire

Horaires d'entrainement

Tous les vendredi de 20h à 22h
Suivi d'un repas organisé par les joueurs à tour de rôle
PAF : 5€

Licence

Le prix est fixé à 150€ l'année incluant la première bière gratuite après l'entraînement.
(short et chaussette du club)

RDV le 25/01/2019 à 19h !!!

Inscription Newsletter

Les photos du repas "Les vieux de la veille" 2015

Matchs - Evènements

Connectez-vous sur Sporteasy !

Créez votre compte pour recevoir vos convocations et échanger...

Panier

vide